• correction

    Lancement de mon cahier de texte sur le web, mon travail, mes satisfactions, mes lamentations avec toute cette bande de collègiens espiègles.

     Pour toutes les Cinquièmes

    DEVOIR SUR L'ISLAM

    DECEMBRE 2005

    Les élèves ont eu 1 heure, beaucoup trop d'enfants avaient « fini » bien avant l'heure, c'est jamais bon signe.

    5 A (27 copies): 14 élèves ont 10/20 et plus.

    5 D (22 copies): 13 élèves ont 10/20 et plus. Cette classe qui est à canaliser obtient toujours les meilleurs résultats. Les mystères de la 5D!

    5 F (28 copies): 13 élèves ont 10/20 et plus.

    Globalement on pouvait s'attendre à mieux. Trop de points perdus sur des exercices faciles.

    Première partie: lire et comprendre, 5 points

     Cet exercice doit tester la capacité de l'enfant à lire un récit assez long. Les élèves n'avaient pas étudié le personnage d'Ali.

    Beaucoup d'élèves ont trouvé que les deux personnages étaient cousins mais peu sont arrivés à trouver que Mahomet était le beau-père d'Ali ou qu'Ali était son gendre.

    Deux explications:

    1. De nombreux élèves ne connaissent pas le sens de « liens de parenté ».

    2. Beaucoup d'élèves ont assimilé des automatismes sur les questionnaires: la réponse à la première question se situe automatiquement au début du texte et ainsi de suite.

    Les questions suivantes sont de la même famille mais elles sont posées de différentes manières. Des élèves n'ont pas compris que j'attendais un exemple ou une preuve c'est à dire un épisode ou une action concrète d'Ali. Pour la question 3 des élèves se sont contentés de recopier « Ali était prêt à se sacrifier pour son cousin. ». Ce n'est pas une preuve ou un exemple mais une idée, la preuve vient à la phrase suivante « le Prophète demanda à Ali de s'étendre sur son lit tandis que lui-même quittait sa maison discrètement pour Médine. Ali se jeta joyeusement sur sa couche et y dormit tranquillement toute la nuit trompant ainsi les Mecquois qui voulait assassiner le Prophète. ».

    Pour les questions 2 et 3 les élèves ont eu des difficultés pour comprendre l'association preuve/admiration et exemple/dévouement. Dans le premier cas nous étions dans l'ordre des idées et dans le second dans l'ordre de l'action concrète.

    La question 4 a posé moins de problèmes du fait que trois réponses étaient possibles et que ce type de question était moins étrangère.

    Un élèves en difficulté et n'ayant rien appris pouvait avoir 2/5.


    1. Quels liens de parenté unissaient Ali et Mahomet? 2 points

    Ali était le cousin et le gendre de Mahomet ou Mahomet était le cousin et le beau-père d'Ali

    1. Montrez une preuve de l'admiration que portait Ali à Mahomet. 1 point

    Ali fut le premier jeune garçon à rejoindre la réligion de Mahomet.

    3. Montrez un exemple du dévouement d'Ali pour Mahomet. 1 point

    Les Mecquois voulant assassiner Mahomet, Ali prit sa place dans son lit pour permettre à son cousin de fuir ses assassins.

    1. Donnez une preuve de la confiance que Mahomet portait à Ali. 1 points

    Mahomet donna sa fille préférée à Ali ou Mahomet confia son drapeau à Ali quand il fit son entrée à la Mecque ou Mahomet demanda à Ali d'annoncer ses décisions au sujet des polythéistes.


    Seconde partie: rédiger un texte 10 points

     A l'aide de l'histoire d'Ali, racontez l'histoire de Mahomet sans recopier une seule phrase du texte en plaçant la date de 622 et le mot Hégire.

     Cet exercice montre la capacité de l'enfant à utiliser des informations, l'histoire d'Ali, pour écrire une autre histoire celle de Mahomet. Cet exercice, pourtant très simple, a dérouté de très nombreux élèves. La rédaction d'un récit a été pourtant travaillée en Éducation civique dans la leçon sur les discriminations: à partir d'une bande dessinée on fait un article de journal qui raconte les actions. Tous les élèves pouvaient réussir si du temps avait été investi pour faire cette rédaction et si le résumé sur Mahomet dans le cahier et la page 24 du livre avait été appris.

    Né en 570, Mahomet fut élevé par son oncle Abu Talib car il était orphelin. Adulte, il prit sous son toit le fils de son oncle, Ali. Vers 610 Mahomet affirma qu'il avait reçu la visite de l'ange Gabiel. Il devint alors le prophète d'une nouvelle religion, l'Islam. En 622, les Mecquois cherchant à l'assassiner, Mahomet dut s'enfuir. Il trouva refuge à Médine, cet exil a été baptisé l'Hégire. En 630, à la tête de son armée, Mahomet entra victorieusement à la Mecque. Il détruisit toutes les idoles de la Kaaba. En 631, il entreprit le premier pèlerinage musulman à la Mecque. L'année suivante il décédait.

    Troisième partie: reconnaître, 4 points

    1. A l'aide du récit de la vie d'Ali répondez aux questions

    Comme toujours les réponses se situent dans le devoir. Avec de bons souvenirs il était facile de faire l' exercice. Une séance a été consacrée au pèlerinage, nous avions vu les images de la Mecque diffusées sur internet.

    • Sur la première image: Kaaba, Pèlerins, Pèlerins en procession autour de la Kaaba à la Mecque.

    Que contenait cet édifice drapé de noir avant la naissance de l'Islam? 1 point:

    Cet édifice contenait des idoles.

    A cette époque quelle était la religion de la majorité des Arabes? 1Point.

    Ils étaient polythéistes.

    Que fit Mahomet en entrant dans cet édifice en 630? 1 point

    Il détruisit les idoles.

    1. Deux autres images

    Pour réussir cet exercice il fallait avoir fait correctement à la maison l'exercice page 29. J'observe que trop d'enfants ne font pas les exercices à la maison. Les élèves devaient travailler la page 29 pour le devoir.

     
    Dans quel édifice est-on? 1 point:

    Nous sommes dans une mosquée.

    Que font ces personnes? 1 point:

    Ils prient.

    Dans quelle direction se prosternent-ils?1 point:

    Ils se prosternent en direction de la Mecque.

    • Sur la seconde image: minaret

    Placer sur la carte les noms de quatre mers, les noms des villes (Jérusalem, Rome, Fès, La Mecque, Samarkand, Tunis, le Caire) et les noms suivants: « papier, épices, or », 14 points.


    Trop d'enfants n'ont pas révisé la page 33 du livre. Cette carte a été étudiée pendant une séance grâce au site interactif de France 5 Éducation. Les connaissances les plus basiques ne sont pas assimilées malgré le travail en classe. Il y avait 14 points sur 40 à gagner, certains ont placé les mers sur les terres, le Pacifique à la place de l'Atlantique, d'autre ne savent même pas écrire Méditerranée, la mer au milieu des terres! C'est complètement fou! Il faudra reprendre toujours les mêmes choses tout au long de l'année.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :